Actualités

22/08/2017

Coupe d'Europe Junior, Lausanne

posté à 15h38

À peine un mois avant le jour J, c'est Célia qui m'a proposé de venir à Lausanne avec elle et ses parents pour la Coupe d'Europe Junior. N'ayant pas encore fait de Coupe d'Europe cette année je trouve l'idée plutôt bonne et j'accepte, je suis donc inscrite. Après la D1 d'Embrun le 13 août, ça va, après le CD d'Embrun le 15 août, je suis plutôt bien entamée, et je sens que ça va être compliqué d'enchaîner avec Lausanne, le 19 août. Pas le choix faut y aller. Après deux jours de récup, me voilà à Lausanne.

Reco officielle, le parcours vélo me plait beaucoup, un aller retour sur du plat après la sortie du parc, une bosse d'environ 700m qui ne passe que sur le petit plateau, une super descente rapide mais absolument pas dangereuse avant le parc. Je m'imagine déjà pendant la course, et j'ai hâte.

Après la reco vélo on part se mettre à l'eau avec Célia et Léa Ivars. L'eau est bonne et la nat sera sans combi, encore un point positif ! On fait beaucoup de départs et de sorties de l'eau, on s'entraine surtout au départ car le ponton est haut au dessus de l'eau. Je me sens opérationnelle pour le lendemain. J'adore l'endroit, l'eau est claire, on voit le fond turquoise, les poissons, et les montagnes bleutées tout autour du lac. En face du parc à vélo il y a un château, on se croirait à Disney par moment !

On part courir avec les filles et le papa de Célia. Le parcours course à pied est plat, avec deux allers retours où on croise les autres filles, le tout sur le port de Lausanne. Ensuite c'est le fameux briefing des Coupes d'Europe, et celui là est même dans le Musée Olympique ! Le soir on est hébergées chez Estelle, une amie suisse de Célia et Léa qui s'entraine aussi au pôle de Montpellier. Super repas (d'anniversaire car c'était celui de son papa), on a même eu droit au gâteau ! On a aussi super bien dormi, gros petit dej et c'est parti pour le site de course.

Préparation d'avant course avec les tatoos, et direction le Bike Check-in. On a droit à notre petite pancarte avec notre nom, ça fait toujours plaisir ! Après avoir préparé mes affaires je pars me mettre à l'eau. J'ai de super sensations dans l'eau et j'ai hâte de prendre le départ ! Je suis la 38e appelée, et nous sommes 54 au départ. Je me place dans les 5 premières filles sur la gauche, j'espère échapper à la bagarre avec ce choix.

Le départ est donné après le fameux "On your mark", dès les premiers mètres je suis gênée par les autres filles, j'espère échapper à la machine à laver en me sauvant vite de là, mais cinquante mètres après c'est encore pire, j'en prend de tous les côtés. Je me prends de coups dans le ventre, des filles qui me tirent les jambes, je bois plusieurs tasses. La natation est plus proche du catch à ce moment là. Après la dernière bouée j'arrive un petit peu à remonter et à placer ma nage, mais c'est pas encore ça. Je sors de l'eau en même temps que Carlotta Missaglia, dans le parc je vois Pauline Landron, et Léa Coninx.

Après une transition normale et une montée sur le vélo qui n'est pas des meilleures, je dois faire un effort pour raccrocher le groupe. Sur le plat ça va, je retrouve les roues au bout de 200m. Dans la bosse je suis dans les roues, mais à l'arrière du groupe. Au sommet je suis dans la roue de Léa Coninx, au moment où ça bascule il y a un espace entre elle et la fille de devant de deux mètres, mais le temps qu'on reprenne de la vitesse ça devient 5 puis 10m, au parc à vélo on a 5 secondes de retard, mais sur le plat on n'arrive pas à rentrer sur le groupe. Même si on se relaye régulièrement rien n'y fait, et dans le deuxième tour au sommet de la bosse on ne les voit même plus devant nous. Avant la montée dans le 3e tour on est rattrapée par 3-4 filles, on monte avec et on reste ensemble jusqu'à la descente du vélo. Je suis la moins rapide à mettre mes chaussures de course à pied et je sors en dernière du groupe du parc à vélo.

Comme d'habitude je sens que j'ai du mal à respirer mais j'essaye d'enrayer ça dès le début, je me concentre sur me relâcher, poser ma foulée aussi. Je suis rapidement seule à pied, le premier tour semble plus long que lors de la reco la veille. Encore deux tours. Au fur et à mesure j'apprends à dompter cette foutue douleur que j'ai sur chacune de mes courses depuis le mois de mai. Aujourd'hui j'ai réussi à la faire diminuer à un moment. Après deux tours de vélo seules avec Léa maintenant c'est trois tours seule à pied, ça commence à être long pour une course en drafting... Je vis quand même mieux la course à pied qu'à Embrun sur le CD mais j'ai connu des jours meilleurs. Je passe la ligne d'arrivée 35e.

 


 

Troisième triathlon en 8 jours, plus beaucoup de jus mais des bases validées. Je garde un super souvenir de Lausanne et j'espère y retourner un jour !

 


Autre news:
05/12/2019 : IRONMAN 70.3 Xiamen, première course en PRO !
05/12/2019 : Triathlon Cassis
05/12/2019 : Extrêmeman Narbonne
05/12/2019 : D1 La Baule
05/12/2019 : Championnats du Monde IRONMAN 70.3
05/12/2019 : Stage dans les Alpes + Triathlon Orange
05/12/2019 : Victoire au Triathlon CD d'Embrun
05/12/2019 : D1 Muret
05/12/2019 : Championnats de France d'Aquathlon Élite
05/12/2019 : Verruyes, à domicile pour le TCG 79 Parthenay


» Consulter les archives

RSS