Actualités

22/08/2017

CD D'embrun, tant attendu

posté à 15h21

Je pensais que ça serait mon premier triathlon Courte Distance mais c’est mon troisième (après Digne et Manosque). Mais celui-là a beaucoup plus de valeur pour moi. Tout d’abord je me régale rien que d’être à Embrun, je me sens bien au bord du lac au pied des montagnes. Après la D1 le 13, j’ai un jour de libre avant le CD le 15. J’en profite pour aller rouler tranquillement en descendant des Orres où j’ai mon hôtel avec ma mère et ma sœur. Je nage encore une fois dans le lac, on s’allonge au bord de l’eau, bref on passe de bons moments ! En fin de journée je vais récupérer mon dossard, je me sens un peu fière de participer au triathlon d’Embrun car pour moi il est mythique avec l’Embrunman, et de partir le même jour qu’eux ça me fait quelque chose, un peu comme si je mettais un pied dedans ! Je suis toute contente de mon dossard, c’est mon premier avec mon prénom dessus, et mon premier avec « EmbrunMan » ! J’ai aussi le fameux bracelet comme pour la D1, j’en fais la collection maintenant… ! J’ai droit au tee shirt et en plus il est joli !

Je me rends au site de course pour poser mon vélo au parc, et je ressors toute fière avec ma caisse ! Ça aussi ça fait partie du mythe pour moi. Repas de veille de course le soir dans notre appartement loué aux Orres : des bonnes pâtes comme je les aime tant !

Réveil de bonne heure le lendemain, mais je ne me plains pas quand les autres sont déjà sur le départ de l’EmbrunMan ! Petit dej et direction le site de course…

Après avoir tout préparé dans l’aire de transition je me mets à l’eau avant le départ. Et juste avant de rentrer dans l’eau je réalise que j’ai hâte, que je suis vraiment heureuse de faire cette course et je suis persuadée que je vais m’éclater et passer un bon moment ! C’est hyper étrange car c’est nouveau pour moi mais j’ai vraiment ce sentiment avant la course. Je me mets à l’eau et je suis juste heureuse, heureuse de pouvoir faire ce que j’aime !

Avant le départ je suis super concentrée et super motivée ! Mais il y a juste un souci, personne ne dit la même chose concernant le parcours natation… Je n’ai pas pu le reconnaître avant car il n’y avait pas bouées, et là arbitres, speaker et organisation donnent chacun une version différente du parcours ! Advienne que pourra je verrais bien je n’ai pas le choix !

Je réussi mon départ et rentre première dans l’eau. Au bout de quelques mètre je nage avec une fille, je sais très bien qui c’est car c’est pratiquement la ‘’seule bonne nageuse’’, c’est Mathilde Gauthier. ON nage ensemble jusqu’à être séparées par nos choix différents concernant l’orientation à suivre, je pars chercher une bouée à droite alors qu’elle continue tout droit… Les kayaks n’ont pas su choisir ce qu’il fallait faire et j’entendais la moitié des spectateurs dire à gauche, et l’autre à droite… J’avoue que j’étais complètement perdue à ce moment-là et je n’ai jamais vu une natation aussi bordélique ! Et ça ne s’est pas arrangé par la suite, c’était pratiquement la même chose à chaque bouée ! On a nagé près de 1900m soit 400m de trop. C’était du grand n’importe quoi ! Bref je sors de l’eau deuxième, une minute derrière Mathilde Gauthier qui a mieux géré les soucis d’orientation.

Je suis relativement seule sur le parcours vélo, mais ça me laisse profiter de ma course sans trop réfléchir. Je suis deuxième jusqu’à Savines, et j’ai le temps d’imaginer beaucoup de choses, je réalise que je suis sur le podium à ce moment de la course et franchement je profite. Je m’applique dans ce que je fais et je suis heureuse d’y être enfin, à ce CD d’Embrun !

Sur la course à pied c’est un peu plus difficile, dès le premier kilomètre j’ai du mal à respirer… Contrairement à d’autres fois, là je ne fais qu’empirer la situation, ça se s’arrange pas et j’ai la sensation d’un poumon percé… Je suis vraiment déçue de ne pas pouvoir courir à mon niveau sur cette course que j’attendais tant… Les kilomètres passent et les points de côtés restent. Après avoir posé le vélo troisième je vois le podium s’envoler sur la course à pied. Je suis vraiment frustrée parce que je n’ai même pas mal aux jambes, je ne peux même pas forcer car lorsque j’accélère je m’étouffe… C’est vraiment hyper frustrant et hyper bizarre ce qui m’arrive sur les courses cette saison. J’ai vraiment honte de moi sur la course à pied, je me dis que les gens doivent me penser vraiment nulle et j’aimerais tellement pouvoir tout donner pour accélérer !

 


 

Je termine 6e femme, 1ère junior en 2h46’’50 pour mon premier CD d’Embrun et mon 4e de la saison. Je me suis beaucoup amusée sur la course même si je suis hyper frustrée de ne pas avoir pu courir au lieu de subir les 10Km. Je garde un très bon souvenir de cette course et de cet endroit que j’aime tant. J’ai hâte de revenir !

 


Autre news:
05/12/2019 : IRONMAN 70.3 Xiamen, première course en PRO !
05/12/2019 : Triathlon Cassis
05/12/2019 : Extrêmeman Narbonne
05/12/2019 : D1 La Baule
05/12/2019 : Championnats du Monde IRONMAN 70.3
05/12/2019 : Stage dans les Alpes + Triathlon Orange
05/12/2019 : Victoire au Triathlon CD d'Embrun
05/12/2019 : D1 Muret
05/12/2019 : Championnats de France d'Aquathlon Élite
05/12/2019 : Verruyes, à domicile pour le TCG 79 Parthenay


» Consulter les archives

RSS