Actualités

03/08/2017

Triathlon Courte Distance, Alpe d’Huez

posté à 21h42

Comme l’an passé pour le duathlon, j’ai décidé à la dernière minute de faire le triathlon Courte Distance de l’Alpe d’Huez. Je me suis laissée tenter par l’envie de refaire une course là bas, j’en ai un très bon souvenir, l’ambiance était super l’année dernière, des spectateurs de partout, des encouragements dans toute l’Alpe et une très bonne organisation ; des jacuzzis et un super ravitaillement à l’arrivée. J’ai donc cherché un dossard, bien que la start list soit complète. J’ai obtenu un dossard en rachetant celui d’un garçon qui ne voulait plus participer. Une fois le changement de nom et de catégorie effectué tout est ok.

Jour J, tout est ok, je monte poser mes chaussures de course à pied à l’Alpe d’Huez, et je descends au barrage d’Allemont. Ca grouille de triathlètes, 1500 seront au départ en ce vendredi 28 juillet. Après avoir rentré mes affaires au parc j’enfile ma combi, avec le soleil qui tape c’est pas franchement agréable de devoir mettre la combi néoprène mais une fois dans l’eau on sera tous contents de l’avoir. En effet l’eau du barrage n’est jamais très chaude, cette année elle est annoncée à 16°.

Pour une fois j’ai suffisamment de temps dans l’eau pour nager et réajuster ma combi. Je me place tout à droite, il y a environ 2-3 personnes devant moi. Le départ est donné, je m’étais déjà dit ça l’année dernière mais honnêtement je ne connais pas de natation plus « violente » que celle de l’Alpe d’Huez. C’est vraiment la bagarre, la fameuse « machine à laver », on part tous dans l’eau et les gars ou les étrangers sont parfois de grosses brutes. Je ne sais pas par quel miracle mais je me retrouve rapidement seule, je vois beaucoup de monde à ma gauche mais personne devant à droite. Pourtant j’ai l’impression de bien m’orienter et de tracer au plus court jusqu’à la bouée. Je passe la première bouée, puis la 2e, je suis avec des gens qui nagent comme moi, on ne me double pas et je ne double pas, ça se maintient. J’ai l’impression qu’il y a une cinquantaine de personnes devant moi mais je sors aux environs de la vingtième place de la natation. Je vois Emma Ducreux juste devant moi dans le parc à vélo et j’entends le speaker annoncer Erwan en même temps que je sors de l’eau. Je ne perds pas de temps avec ma combi à la transition et je fonce pour partir en vélo. Pour la première fois j’arrive à mettre mes pieds directement dans les chaussures, ce qui tombe vraiment bien parce que ça commence direct par une montée !

Sur le plat jusqu’à Bourg d’Oisans je gère pour ne pas me cramer avant la montée de l’Alpe d’Huez. A Bourg je suis rattrapée par Cécile Lejeune et Emma Ducreux. On rentre en même temps dans l’Alpe. Cécile disparait rapidement, elle est très forte en vélo. J’aperçois Margot Garabedian devant moi, avant le premier virage je la double et Emma Ducreux me suis. A La Garde je suis seule, Cécile est loin devant et Emma a lâché. Raphael me donne régulièrement des écarts et m’encourage. Je prends du temps aux filles de derrière. On m’annonce que je suis 5e fille. Un photographe à moto qui m’avait déjà fait rire dans la ligne droite avant Bourg se met encore à mon niveau et me prend en photo, il me fait rire et me fait oublier la course l’espace d’un instant. Passé Huez je commence à réfléchir à « après », je pense à la course à pied. J’ai géré le début de la montée jusqu’à La Garde et maintenant j’ai envie de gérer la fin du vélo. Mais j’arrive dans les derniers virages, il y a de plus en plus de monde qui nous encourage sur le bord de la route. Certains me mettent même les larmes aux yeux ! Je me dis alors que j’ai toujours dit que mon vélo n’impactait jamais sur ma course à pied, même si je donne tout, alors j’arrête de cogiter et je continue ce que je fais depuis le début. Lorsque je pose le vélo j’ai 2’30 d’avance sur les filles derrière moi, et je suis 6e. Je pars à pied, plutôt rapidement, je n’ai pas spécialement mal aux jambes à cause du vélo, mais j’ai mal au genou, ça m’arrive quelques fois quand je force beaucoup. J’au un peu de mal à placer mais respiration mais on est en altitude, ce qui peut expliquer ça. Avant d’arriver dans le col de Sarenne j’ai un peu de mal, je n’allonge pas beaucoup ma foulée mais je maintiens la vitesse. Le ravitaillement me sauve la vie bien que je me sois constamment hydratée et arrosée dans l’Alpe. Après le demi tour je croise la fille qui est derrière moi, ça devrait tenir jusqu’à l’arrivée. Dans les lacets pour remonter à l’aérodrome elle ne me reprend pas de temps, il ne reste plus que la descente et le plat jusqu’à l’arrivée. Ca devrait vraiment passer. Dans le dernier demi-tour avant l’arrivée je la croise et je donne tout dans la petite montée, sur le tapis bleu je ne sprinte pas. Et là, 20m avant la ligne d’arrivée on me pousse et je reçois un coup de coude, elle me dépasse et s’effondre après l’arrivée. Elle a sprinté et elle m’a poussé pour me doubler. Après une course de plus de deux heures je ne pensais pas que ça pouvait se régler sur 20m de tapis bleu… Surtout pour la bagarre entre le 6e et la 7e place, on ne parle pas de a gagne…

Je suis donc 7e femme et 2e junior derrière Cécile Lejeune. Je ne le savais pas mais les 6 premières femmes sont récompensées, si j’avais su j’aurais géré différemment la course à pied, mais je ne suis pas venue pour ça. Je mis 1h04 pour la montée de l'Alpe, et 2h23 au total. J’ai tout de même eu droit au podium Junior. Je suis repartie avec un trophée en bois, c’est super original et ça fera un bon souvenir de l’Alpe d’Huez !

 


 

Je me suis vraiment régalée sur cette course qui il y a juste un an me faisait tellement peur ! J’ai préféré le triathlon Courte Distance au duathlon, et j’aime toujours autant l’ambiance de l’Alpe d’Huez. Terminer 7e d’un triathlon aussi connu me surprend un peu, et j’en suis fière. Je reviendrais l’année prochaine et j’ai hâte d’être à Embrun !

 


Autre news:
05/12/2019 : IRONMAN 70.3 Xiamen, première course en PRO !
05/12/2019 : Triathlon Cassis
05/12/2019 : Extrêmeman Narbonne
05/12/2019 : D1 La Baule
05/12/2019 : Championnats du Monde IRONMAN 70.3
05/12/2019 : Stage dans les Alpes + Triathlon Orange
05/12/2019 : Victoire au Triathlon CD d'Embrun
05/12/2019 : D1 Muret
05/12/2019 : Championnats de France d'Aquathlon Élite
05/12/2019 : Verruyes, à domicile pour le TCG 79 Parthenay


» Consulter les archives

RSS