Actualités

17/07/2017

Championnat de France d'Aquathlon, Montceau-les-Mines

posté à 22h13

 

Après les Championnats de France de triathlon l'an passé cette fois c'est l'aquathlon qui a lieu à Montceau. 

Je retrouve le TCG 79 Parthenay sur place et on fait les recos ensemble, bien qu'on connaisse déjà le site de course. Le parcours course à pied est toujours plat et composé de deux boucles. Le parcours natation me satisfait puisqu'il y a vraiment 1000m ! En revanche l'eau du plan d'eau est bouillante, elle est annoncée à 27° la veille de la course mais je me demande si ce n'est pas plus. 

Après les recos direction l'hôtel, puis Courtepaille pour le repas du soir. Une fois n'est pas coutume, on se régale une fois de plus ! On passe un bon moment tous ensemble à table. 

Le samedi on arrive sur le site de course vers 11h, et la course des juniors filles est à 16h. Il fait très chaud et très lourd, il n'y a pas d'air et on cherche l'ombre. Après avoir mangé les fameuses pâtes d'avant course faites par les parents de Valentine, on va faire une pause au frais à MacDo avec Célia. Une heure sous la clim et à l'abri du soleil nous a fait du bien. 

De retour sur le site de course on se change et on rentre nos affaires au parc. Je m'échauffe à sec avant d'aller dans l'eau chaude du plan d'eau. Pas trop de stress pour rentrer dans les sas puisque je suis sas 5. Toutes les filles se placent sur la ligne de départ, les sas se vident, puis enfin c'est le mien.  Je ne réfléchis même pas et je me place à l'extrémité à droite, Célia et Mathilde Serodon me font une place, grâce à elles je suis même première ligne. 

Le départ est donné, je cours, je plonge, je nage, personne ne me touche, je ne suis pas gênée. Je passe la première bouée en tête mais je ne sais pas si je suis suivie ou pas, ni combien elles sont. 

La longue ligne droite jusqu'à la bouée du fond se passe bien, je suis bien dans l'eau même si elle est chaude. Je suis escortée par des kayaks et un bateau avec le speaker, j'imagine ce qu'il est en train de dire et j'ai presque envie de lui faire signe que tout va bien pour moi; mais je me reconcentre sur la course. Par moment je me dis que je pourrais aller plus vite pour creuser plus d'écart, mais je repense à l'an passé, où j'avais tout donné en natation et où la transition natation-course à pied  était horrible ! Après avoir passé la dernière bouée je vois qu'il y a un gros écart, et je sens quelqu'un dans mes pieds. Je sors de l'eau première, et j'entends que c'est Célia avec moi. On m'annonce 25" d'avance sur la 3e à la dernière bouée. Une fois de plus on est sortie premières de l'eau avec Célia, cette fois on a pas nagé de front par contre mais on a creusé un bel écart sur ces 1000m de natation, environ 40 secondes sur la troisième à la sortie de l'eau, Mathilde Serodon. 

Transition express de type "aquathlon" et je pars à pied, Célia juste derrière moi dans le parc part vite, je m'accroche à elle pour qu'elle me lance et c'est parti. Je la garde en visuel pendant tout le premier tour. 

Au début je suis "comme d'habitude", je sais que je vais me faire rattraper mais je cherche à limiter la casse. Arrivée au demi tour je suis toujours près de Célia qui a pris la tête de la course, je suis seulement 15 ou 20 secondes derrière elle. Là je réalise que je suis deuxième, que j'ai ma place sur le podium, et je change de mode, je suis en mode "ne rien lâcher et conserver ma place sur le podium". Après le demi tour je vois les filles derrière moi, je vois Pauline Landron, Mathilde Serodon, Anneline Coutinho, Léa Diemer... J'arrive à un endroit où il y a de plus en plus de monde, j'entends Jacky, ma mère, les parents de Valentine, les parents de Célia. De l'autre côté du lac j'ai déjà vu la famille Andrieu, avec le père qui m'a dit "je la vois pas encore derrière toi" et franchement c'est tout ce que je voulais entendre à ce moment là ! 

Quand on passe devant le parc on a droit à une douche qui fait franchement du bien ! Sur le deuxième tour de l'autre côté du lac je sais que Pauline va me doubler, pour moi c'est une évidence, mais j'essaye de repousser ce moment là, je pense à ma technique, je me concentre sur ce que je fais. Au moment où elle me double je m'accroche, je reste dans ses pieds 200m mais c'est toujours ça, ça m'a bien relancée. J'arrive au demi tour, je sais qu'il ne reste plus beaucoup, et pour moi il est hors de question de perdre ma place sur le podium à ce moment de la course. Peu importe qu'il reste 1,5Km ou 2Km, je ne lâcherais pas. J'ai déjà accéléré quand Pauline m'a doublée, je préfère faire 2Km plus soutenus que me reposer et devoir jouer le sprint. On m'annonce que ça revient derrière, je sais que c'est Léa. Je me suis déjà faite avoir à Villiers, où Léa m'avait doublée dans les 200 derniers mètres, et pas question de me faire avoir une deuxième fois. Je ne lâche pas, je continue à accélérer, pour la première fois de ma vie je crois même que je bave tellement je n'ai pas le temps d'avaler ma salive ! 

Après le demi-tour je passe devant Jacky, il me dit "tiens bon ça va passer" et là tout va mieux, j'y crois, je sais que je vais y arriver ! Mais je ne lâche rien, je donne tout jusqu'au bout, 200m avant l'arrivée je passe devant Léa Ivars, elle aussi m'encourage. J'ai aussi vu la maman de Juliette Duquesne qui m'encourageait, ça m'a fait plaisir de me sentir soutenue par tous ces gens. 

J'accélère avant la ligne d'arrivée et vu comme c'est dur pour mes jambes de changer de rythme, je suis contente de ne pas avoir eu à jouer le sprint pour la place sur le podium ! 

Je passe la ligne, c'est fait, je suis troisième ! Célia me prend immédiatement dans ses bras, je suis comblée de bonheur !! Elle me félicite, elle dit que j'ai fait la course à pied de ma vie, c'est pratiquement ça sauf que j'aurais aimé la faire aussi aux France de tri ! Je profite bien du ravitaillement avant de retrouver tout le club. J'avoue que je suis fière de terminer 3e derrière la double championne de France en titre qu'est ma coéquipière Célia et la duoble vice Championne de France qu'est Pauline Landron.

On enfile les nouvelles trifonctions pour le podium. Cette fois j'ai droit à deux podiums, un en individuel et un en équipe. Je savoure bien ce moment et je suis très fière de le partager avec des gens que j'aime. À noter quand même que le TCG a récolté 5 des 6 médailles individuelles en junior ! 

Après une séance photo avec les médailles et tout le club on se retrouve tous au MacDo pour fêter ça ! Encore un bon moment passé tous ensemble. 

 


Un premier podium individuel avec ma troisième place, mais aussi un deuxième titre de Championnes de France par équipe ! Encore un super moment avec le TCG. Bonheur, joie et satisfaction résument bien la sensation procurée par cette troisième place. 

 


Autre news:
05/12/2019 : IRONMAN 70.3 Xiamen, première course en PRO !
05/12/2019 : Triathlon Cassis
05/12/2019 : Extrêmeman Narbonne
05/12/2019 : D1 La Baule
05/12/2019 : Championnats du Monde IRONMAN 70.3
05/12/2019 : Stage dans les Alpes + Triathlon Orange
05/12/2019 : Victoire au Triathlon CD d'Embrun
05/12/2019 : D1 Muret
05/12/2019 : Championnats de France d'Aquathlon Élite
05/12/2019 : Verruyes, à domicile pour le TCG 79 Parthenay


» Consulter les archives

RSS