Actualités

08/07/2014

L'Izoard, mon premier col...

posté à 14h11

C'était le samedi 28 Juin, direction Embrun, avec des triathlètes du club, première étape : le parcours vélo du CD d'Embrun, avec mine de rien un petit dénivelé, et une jolie descente. Mais ce n'était pas mon principal objectif, moi je voulais monter l'Izoard. Je ne savais pas du tout à quoi ça ressemblait, ni à quel point c'était dur, mais je voulais le faire. C'est mon premier col, je commence par un col hors catégorie... ça c'est pas un début en douceur !

Après les quelques 45Km du CD, direction l'Izoard, on mange vite fait, on pose la voiture et c'est parti, on se lance. Je m'emballe un peu au début puis la première grande et longue ligne droite me rappelle sèchement à l'ordre, doucement Julie. Le temps est très changeant, il alterne d'une minute à l'autre entre grand soleil et pluie glacée, ces chaud-froid ne sont pas agréables et plutôt déstabilisants. La pente est déjà raide à mon goût, la ligne droite elle est interminable.
J'arrive enfin au premier lacé, et là ça commence. Je n'ai aucune idée de combien de lacés je vais devoir passer, mais je veux y arriver. Au fil des virages, on monte, on prend de l'altitude, et je commence à voir d'où je viens, on est déjà haut.
Puis on arrive dans une partie plus boisée, on ne voit plus rien, je monte sans réfléchir, mes cuisses me brûlent, les panneaux indiquant les kilomètres restants avant le sommet et la pente aux environs des 8% défilent, kilomètres après kilomètres...
J'ai beaucoup roulé avec Marie-Aude, que je voudrai remercier d'avoir été là pour moi. Ainsi que Raphaël et Julien qui m'ont beaucoup aidée, et qui ont su m'encourager.
Nous arrivons donc à la Case Déserte, on fait une petite pause, on boit et on attend Denis, le pauvre a des crampes, les aller-retour faits par Raphaël et Julien pour aller l'aide n'ont pas suffit.
J'aperçois le sommet et comprend que c'en est bientôt fini, je vais y arriver.
On repart enfin et je profite de la courte descente avant de monter les derniers kilomètres qui me séparent du sommet.
Les derniers lacés ne sont pas plus durs que les premiers, et mes cuisses en sont à un stade où du 8 ou du 10% c'est pareil. Mais l'envie d'arriver en haut, elle, est grandissante.

J'ai réussi, j'ai monté l'Izoard, j'ai monté mon premier col, un col hors catégorie, je l'ai fait. Marie-Aude et moi nous empressons de prendre une photo pour immortaliser ce moment magique. Les garçons arrivent. Nous nous réfugions dans une petite boutique, au chaud, car dehors le vent souffle et il ne doit pas faire plus de 10 degrés. On se couvre bien et c'est parti pour la descente, malgré ma peur d'une nouvelle chute, accentuée par l'impression vide à quelques centimètres de la route, j'essaye de descendre vite et de ne pas me faire attendre des autres. Petit à petit je reprend confiance et me remets en tête que le vélo n'est pas mon ennemi et qu'il ira toujours là où je regarde... Et que mes freins ne me lâcheront pas, j'espère !
Je suis arrivée en bas entière, et sans tomber je précise !



Je garderai un souvenir magique de ce col, douloureux mais un bon souvenir, et à y réfléchir je crois que je l'aime ce col...
Je voudrai remercier Marie-Aude, Denis, Raphaël et Julien qui m'ont accompagnée là dedans et sans qui je n'aurai pas fait ça. Un grand merci à eux !

 


Autre news:
05/12/2019 : IRONMAN 70.3 Xiamen, première course en PRO !
05/12/2019 : Triathlon Cassis
05/12/2019 : Extrêmeman Narbonne
05/12/2019 : D1 La Baule
05/12/2019 : Championnats du Monde IRONMAN 70.3
05/12/2019 : Stage dans les Alpes + Triathlon Orange
05/12/2019 : Victoire au Triathlon CD d'Embrun
05/12/2019 : D1 Muret
05/12/2019 : Championnats de France d'Aquathlon Élite
05/12/2019 : Verruyes, à domicile pour le TCG 79 Parthenay


» Consulter les archives

RSS