Actualités

05/02/2017

Inter-région de cross, Rocbaron

posté à 20h07

C’est sous la pluie que j’ai découvert ce qu’était vraiment un cross aujourd’hui. Ma paire de pointes n’est pas restée neuve bien longtemps, il a suffit de quelques mètres pour qu’elles passent du orange fluo au marron boueux. Je pars m’échauffer sur le parcours pour voir ce qui m’attend, sans les pointes j’avoue que c’est compliqué de ne pas tomber ! Étant donné qu’il pleuvait vraiment beaucoup j’ai préféré réduire l’échauffement comparé à d’habitude pour ne pas passer trop de temps dans le froid, même si une fois qu’on a les pieds entièrement trempés on ne sent plus vraiment le froid.
Sur les conseils de Martial je me place à l’extrémité droite de la ligne de départ, et comme on part en même temps que les cadets je préfère les laisser s’enflammer au début ; j’ai déjà entendu des histoires de tendons d’Achille coupés par des pointes et ça m’a un peu refroidie. Je gère mieux le premier kilomètre cette fois, je suis juste derrière les filles de Gap mais lorsque le chemin se raccourcit dans le début de la côte je les perds de vue en me mettant derrière des garçons. À partir de ce moment-là je ne verrais plus aucune fille. Dans la descente à la fin du premier tour je me tords la cheville, j’ai bien cru que je ne pourrais pas finir la course. Mais je me suis dit qu’entre finir en footing ou finir vite, je serais blessée dans les deux cas et qu’alors il valait mieux finir la course à fond ! Au final, plus de peur que de mal, la douleur passe. J’entends qu’une fille est derrière moi mais dans la montée j’accélère et je ne l’entends plus respirer derrière moi, elle a lâché. Je gère la descente plus prudemment dans ce second tour, et dans les 500 derniers mètres j’aperçois une fille une vingtaine de mètres derrière moi, mais elle ne me rattrapera pas avant la ligne d’arrivée.
Je termine 6e junior et je suis donc qualifiée pour les Championnats de France de Cross Country, dans trois semaines ; mais gros dilemme, cela tombe le même jour que l’Aquathlon de Vittel…
J’ai découvert ce qu’était un vrai cross et c’est vachement bien, je ne regrette pas de m’être lancée là dedans cette année et ça ne pourra que m’aider pour la saison de triathlon à venir !

 


22/01/2017

Régionnaux de Cross, Le Pontet

posté à 19h26

Deux semaines après les départementaux à Miramas c'est au Pontet qu'avaient lieu cet après-midi les quarts de finale du Championnat de France de Cross Country. Toujours sur un terrain sec, pas besoin de sortir les pointes une fois de plus, ce qui explique que les miennes soient toujours neuves !
Après avoir reconnu le parcours lors de mon échauffement je fais quelques gammes et quelques accélérations avant de me placer sur la ligne de départ. La course part plus vite qu'à Miramas mais je reste dans le petit groupe de tête. Dès le premier kilomètre trois filles de Gap parviennent à s'échapper et à creuser l'écart, je suis dans un petit groupe de trois derrière. Je reprends mon souffle pendant le premier tour, et avant de partir sur le dernier tour je relance le rythme. Les deux filles ne me suivent pas et je creuse un petit écart qui tiendra jusqu'à l'arrivée.
Je termine donc 4e junior, au pied du podium mais contente de moi, je n'aurais jamais imaginé faire des cross ni même être classée de cette façon il y a encore quelques mois ! Sur le podium on retrouve trois filles de Gap, donc trois filles des Hautes Alpes, ce qui signifie qu'en Provence et en Vaucluse personne n'est devant moi en junior, petite satisfaction personnelle !
Ce cross était plus plat que celui des départementaux et la vitesse moyenne est plus agréable à regarder : je suis juste en dessous des 15 Km/h, ce qui commence à être intéressant dans la préparation de la saison de triathlon...

La suite de la saison de cross dans deux semaines à Rocbaron !

 


08/01/2017

Cross Départemental, Miramas

posté à 20h56

Ce matin à Miramas avait lieu le Championnat Départemental de Cross, qualificatif pour les régionaux. Au programme 4100m dans les champs, mais pas à l’abri de l’habituel Mistral de la région. Après un bon échauffement je me retrouve sur la ligne de départ de mon deuxième cross FFA, cette année il y a du changement, c’est sûr !
Je pars plus relâchée qu’au cross de la Torse mais je reste à l’avant, je me place correctement et je mène accompagnée d’une autre fille pendant les 2 premiers kilomètres. J’étais plutôt ‘’facile’’ alors j’attaque dans la ‘’bosse’’ sur la première boucle moyenne et je continue à creuser l’écart dans la descente. Il reste maintenant un tour à tenir, seule devant. Je m’accroche tout en gérant mon effort, j’ai une cinquantaine de mètres d’avance sur la deuxième et la troisième. Je termine première de cette course junior. La moyenne est plus correcte qu’au cross de la Torse, mais celui-ci était plus plat. Je me suis bien amusée et j’ai appris à savoir décrocher quand c’est trop facile, à ne pas attendre les autres et à oser rester seule devant.
Je repars donc avec le titre de Championne Départementale (13) de Cross et la médaille qui va avec.
Rendez-vous dans deux semaines au Pontet pour les régionaux !

 


08/01/2017

Bilan de l'année 2016

posté à 20h55

Bilan de l’année 2016, 880 Km de natation, 3480 Km de vélo et 890 Km de course à pied pour un total de 550 heures d’entrainement. Je retiendrais comme meilleurs souvenirs de cette saison
La Coupe d’Europe Junior de l’Aiguillon sur Mer (18e)
le Championnat d’Europe d’Aquathlon de Châteauroux (1ère à la sortie de l’eau et 1ère en 16-19 ans),
le Championnat de France d’Aquathlon (1ère à la sortie de l’eau, 12e Cadette),
mon temps au 1500m réalisé à Gap (17’57’’), mon 400m au Canet en Roussillon (4’38’’),
l’étape de D1 de Valence (premier pack à la sortie de l’eau, bonne course à pied)...
Ce n’est pas tout bien sûr mais c’est l’essentiel.
Je tiens à remercier du fond du cœur le Tri Val de Gray qui m’a accompagnée pendant deux belles années, et grâce à qui j’ai découvert le triathlon à haut niveau et le Grand Prix de première Division. J’ai eu l’occasion de rencontrer les Franc-Comtois, ainsi que de grandes championnes, des rencontres extraordinaires.
Je me tourne désormais vers la saison 2017 pour laquelle j’ai rejoins le TCG 79 Parthenay, avec qui je pense partager de bons moments, accompagnée d’une superbe équipe aussi bien pour les Championnats de France Jeunes que pour les étapes de Première Division. Je compte prendre part à tous les Championnats de France Jeunes, à certaines étapes de D1 et au CD d’Embrun pour découvrir la distance.

 


30/12/2016

Championnats de France N2, Saint Raphaël Décembre 2016

posté à 15h48

Comme chaque année les N2 d’hiver ont lieu le week-end de vacances de Noël, mais cette fois c’est nouveau, c’est en bassin de 50m. Première compétition de l’année en grand bassin, ça fait bizarre. Pour le Club des Nageurs Salonnais ça se passe à Saint-Raphaël, un bassin que je connais bien maintenant !
On part le jeudi après midi pour pouvoir nager là-bas le soir, et la compétition commence le lendemain matin, je commence par le 1500m, ça ne se passe pas vraiment comme je le pensais et j’ai plutôt du mal, je ne me sens pas très en forme, je nage 18’59’’46, soit une minute moins vite que deux semaines avant à Gap en petit bassin, je suis plutôt déçue de mon temps. L’après-midi je nage le 400m en 4’44’’15, un temps que je suis capable de faire depuis deux ans, et à 6’’ de mon meilleur temps, je relativise en prenant en compte le fait que j’ai fait un 1500m dans la même journée.
Le samedi matin je ne nage rien, repos. L’après-midi je termine par le 800m, je sais que je ne sui pas au top de ma forme, mais rien ne m’empêche de me faire plaisir. J’adore mettre le feu aux poudres et faire peur aux autres : je pars comme pour un 400m, je passe même plus vite que sur mon 400m de la veille en passant 4’43’’78. Je suis en tête pendant 400m, mais ce qui devait arriva : j’ai mal, très mal ; je fais mon deuxième 400m en 4’59’’. Je n’avais rien à perdre et je me suis entrainée à partir vite une fois de plus, aucun regret et je me suis même amusée. Je fais donc mon 800m en 9’42’’95. La compétition se termine là dessus pour moi car j’ai choisi de ne pas nager le lendemain, c’est mon anniversaire et je vais rouler avec le groupe de Léo Lagrange comme tous les dimanche matins.

 




» Consulter les archives

RSS