Actualités

10/04/2017

Première rencontre, première victoire

posté à 18h22

Les Championnats de France Jeunes de Duathlon étaient pour moi la première occasion de la saison de rencontrer mon nouveau club : le TCG 79 Parthenay. Cette année ce premier championnat a lieu en région parisienne, à Bondoufle. Je suis montée en train et j’ai retrouvé le club sur le site de course. Après les présentations nous sommes partis sur la reco vélo, une reco vélo spéciale pour beaucoup de monde car Vincent Luis était de la partie ! Le parcours vélo m’a plu et j’étais plutôt en confiance pour la course du lendemain (parcours totalement plat, avec deux demi-tours). On part ensuite sur la reco course à pied, le parcours est bourré de demi-tours, on reste autour du stade et j’avoue que la trace GPS ressemble à un dessin d’un enfant de trois ans ! On passe à l’hôtel histoire de se laver avant de passer à table. Le soir c’est repas au Pizza Del Arte juste en face de l’hôtel, que demander de plus ! Je me suis régalée avec mon escalope à la milanaise et j’ai passé un super moment avec Célia, Valentine, Lou et Jacky à table !

Le lendemain matin on a la chance de pouvoir dormir un petit peu avec les filles juniors car notre course est à 14h30 ; par contre il ne restait plus rien au petit dej’ à 8h30 ! Les parents de Célia sont venus nous chercher à l’hôtel et nous ont amenées au site de course. Nous avons retrouvé les parents de Valentine au camping-car, ils nous avaient préparé un bol de pâtes chacune, on a pu manger 3h avant notre course, le top du top ! Il est ensuite venu le temps de se changer, de rentrer le vélo au parc et de partir s’échauffer. Je reste avec Valentine jusqu’à ce qu’on doive entrer dans les sas. Je suis sas 4 car je ne suis pas allée faire les qualifications en Poitou-Charentes, et j’ai eu la chance de tout de même avoir ma place à Bondoufle. Valentine est sas 2, et Célia est la seule athlète en sas 1. Je pars à la corde sur le tour de piste, et je me retrouve rapidement enfermée, je dois jouer des coudes pour pouvoir doubler les filles qui sont parties avec moi. C’est vrai sur les photos au début je suis derrière beaucoup de monde, mais je remonte rapidement et le premier tour se déroule sans soucis pour moi. J’ai Valentine en point de mire. Je remonte du monde dans les bosses (ça m’a fait penser aux cross de cet hiver), et je suis surprise de ne pas souffrir comme ça a pu m’arriver les saisons précédentes. A l’entame du deuxième tour je redescends de mon petit nuage quand je commence à décrocher le petit groupe qui s’était formé avec Valentine, Juliette Duquesne et quelques autres filles. Je n’arrive pas à les rattraper dans les montées et dans les descentes non plus, je rentre dans le parc avec une dizaine de seconde de retard, mais j’arrive à récupérer ces filles dans les premiers 500 mètres de vélo. On forme donc un petit groupe de moins d’une dizaine de filles. Dès le premier tour on rattrape quelques filles qui payent leur première course à pied. Mais dès le premier tour aussi je me rends compte que personne ne veut rouler, je prends de très longs relais et personne ne me relaye tant que je n’arrête pas complètement de pédaler. J’en parle à Valentine, je lui dit qu’on devrait essayer de ne pas rester dans ce groupe mais elle me dit qu’il y a Célia devant, et c’est vrai que sr le coup je n’avais pas réfléchi à ça. Je reste donc dans ce paquet, on rattrape toujours des filles par-ci par-là, et à la fin du deuxième tour on double même une fille qui a un tour de retard, sauf que cette fille s’est décalée sur le côté de la route et ça a fait une chute, heureusement sans gravité pour le TCG. A la fin du dernier tour, au moment de prendre un relais je continue d’accélérer et j’arrive à m’échapper du groupe, je continue mon effort et quand ça commence à piquer dans les jambes je regarde derrière, je n’ai pas été suivie. C’est là que je suis bien embêtée, est-ce que je dois continuer mon effort pour rentrer avec de l’avance sur ce groupe au parc ou est-ce que je dois couper pour les attendre et me reposer jusqu’au parc… ? Je me suis dit que même avec 10 secondes d’avance si j’était épuisée je me ferais reprendre à pied, alors je les ai attendues. Au final je ne sais pas ce qui était le mieux à faire, mais ça aura au moins servi à me montrer que je peux sortir d’un groupe en vélo, et c’est toujours bon à savoir avant le début de la saison de triathlon. Je pose donc avec ce groupe, je sors plutôt bien du parc après une transition correcte. En sortant du parc j’entends Olivier Bachet (le super speaker) annoncer que nous sommes dans le top 10, et là j’avoue que j’hallucine, je pensais qu’il y avait un autre pack entre le mien et la tête de course, mais no ! Je suis étonnée de voir que je ne me fait pas distancer par les filles dès les premiers mètres de course à pied, j’arrive à accrocher Valentine et je vois Juliette courir moins vite que moi pour la première fois. Je maintiens le rythme car je sais que je suis au bout, 2.5Km ça passe très vite et chaque place compte pour l’équipe. Sur tout le parcours je suis encouragée par des gens du TCG, que ça soit Boris, Jacky, les minimes, les parents ou le frère de Valentine, les parents de Célia et j’en passe ; ça aide de se sentir soutenue ! A un moment j’entends Jacky qui me dit que c’est gagné, qu’on aura le titre par équipe, et j’avoue que j’ai immédiatement eu les larmes aux yeux, j’ai eu envie de pleurer de joie mais je me suis vite ressaisie, la course n’est pas finie et courir en pleurant c’est pas facile non plus ! On court le dernier kilomètre côte à côte avec Valentine, j’ai pensé qu’on allait passer la ligne d’arrivée la main dans la main ! Je rentre sur la piste pour les 300 derniers mètres, je suis avec Valentine et on joue la 10e et la 11e place. J’entends Thomas crier pour que je double Valentine pour être dans le ‘’top 10’’, mais je ne voulais pas faire ça, elle a commencé à accélérer et je ne voulais pas jouer le sprint à ma nouvelle coéquipière ! Je termine donc 11e derrière Valentine. Dès que j’ai passé la ligne d’arrivée je suis dans les bras de Jacky, et je retiens mes larmes. Je n’arrive pas à croire que je viens de réaliser un de mes rêves. En plus de ça j’ai fait une course de folie. La veille j’espérais faire dans les 20 et là je suis 11e, c’est la meilleure place que j’ai jamais réalisée sur un Championnat de France, j’ai même fait mieux qu’en Aquathlon (deux fois 12e) ! Je suis très fière de ma course et de notre beau résultat par équipe. Je profite aussi du ravito parce que même si c’est juste le 2 avril, il fait soif ! Célia a remporté la course, elle a donc le double titre, Championne de France en individuel et en équipe ! Le matin même le TCG avait remporté le titre chez les minimes filles, avec aussi le double titre de Lou Berland. Ca aura donc été un très bon week-end pour le club aussi. Au camping-car on retrouve tout le monde, les parents de Valentine ont été super généreux et ont proposé du Coca, de l’Ice Tea, des Twix, des Mars et des Schokobons à tout le monde ; comme on dit « après l’effort le réconfort » !

Après une bonne douche bien méritée on se rend au podium. On a droit au fameux maillot et à la jolie médaille, ainsi qu’à la Marseillaise. On fait une tonne de photos souvenir et c’est l’heure pour moi de remballer mes affaires pour reprendre le train et renter à la maison. Je dis au revoir à tout le monde, ça me fait bizarre de les quitter parce que j’ai l’impression d’être avec eux depuis une semaine ! Mais je les reverrais bientôt !

 

J’ai vraiment passé un week-end formidable, j’ai rencontré tout le monde au TCG, ce sont des gens géniaux ! Ils ont été super avec moi, ils m’ont très bien accueillie, si bien que j’ai l’impression de les connaitre depuis toujours ! Valentine et Célia ont été extra elles aussi, et ont a rempli l’objectif, on a même fait mieux, on a eu non seulement le podium mais aussi le titre ! Alors j’ose pas imaginer ce que ça va être sur triathlon et aquathlon, car à la base Célia et moi nous sommes des nageuses…

Ma course a aussi été très intéressante, je me suis beaucoup amusée et j’ai plutôt bien vécu ce duathlon. J’ai fait une très bonne course à pied (plus de 15km/h de moyenne à la première et un tout petit peu moins à la deuxième), même plus rapide que mon 5000m piste à Saint Raphaël (20’30 et là 19’40).

 


 

Je suis contente d’avoir enfin pu concrétiser en course les progrès que j’ai pu réaliser cette année. J’ai fait bien mieux que ce que j’espérais et je commence même à aimer le duathlon !

J’ai hâte de voir la suite de la saison, avec une meilleure course à pied pour moi et une équipe comme ça, ça promet !!! J’ai hâte de retrouver le TCG, et je remercie encore tout le monde pour ce merveilleux week-end et pour leur accueil ! Vous êtes géniaux !

 


26/03/2017

Championnats de France N2, Saint Raphaël Mars 2017

posté à 19h00

Cette fois mon programme a un peu changé pour les N2, j'ai doublé le 800m NL avec le 1500m NL et j'ai laissé de côté le 200m NL. En revanche c'est encore et toujours à Saint-Raphaël !

Premier jour, vendredi, je nage 4'42"47, je suis 19e ce qui ne me permet pas d'aller en finale... Je suis un petit peu déçue du temps car ce n'est pas mon meilleur, mais c'est une seconde plus rapide que celui que j'avais réalisé en série le matin avant de faire mon meilleur l'après-midi (4'38").

Le lendemain je suis en série rapide du 1500m NL, je termine 5e en 18'32"75, j'améliore de presque 30 secondes mon temps réalisé en décembre dernier, et je me rapproche de mon meilleur temps de petit bassin (17'57).

Et enfin, dimanche, il me reste le 800m NL, je suis en série rapide une nouvelle fois. Je termine 8e en 9'34"41. J'ai failli améliorer mon temps réalisé au Cannet (9'33"). Je suis satisfaite car j'ai bien encaissé le 1500m de la veille et je confirme mon temps du mois de juillet.

 


Un bon week-end de "nageuse", et on se retrouve la semaine prochaine au France de Duathlon !

 


19/03/2017

Tests sélection équipe de France Junior, Saint Raphael

posté à 18h45

J'ai gagné le droit de participer à ces tests en partie grâce à mon nombre de points au class triathlon; et je considère que c'est une grande chance de faire ces tests.
Le samedi il y avait le test sur 800m NL à la piscine de Saint Raphael, en grand bassin. J'ai pris beaucoup de plaisir à nager dans ce bassin que je connais depuis longtemps maintenant. J'ai nagé 9'53, c'est un temps correct mais je m'attendais à faire un petit peu mieux; mon meilleur étant 9'33, même si on prend en compte le fait que j'ai réalisé ce temps en compétition FFN et en combinaison, j'espérais m'en rapprocher un peu plus. J'ai donc fait le 2e temps natation ex æquo avec Jessica Fullagar, derrière Célia Merle.
Je suis donc partie en deuxième position aujourd'hui sur le 5000m. La piste du CREPS était bien ensoleillée et plutôt à l'abri du vent.
Je ne me suis pas fiée à Jessica car je savais qu'elle partirait beaucoup plus vite que moi. Dès le premier tour j'ai vu que ma montre m'annonçait le 400m bien trop tôt, elle était complètement déphasée et je ne pouvais pas me fier aux temps ou à l'allure qu'elle m'annonçait. Quelques fois j'ai entendu ma mère me donner des temps au 400 mais je n'avais aucune idée de ce que j'étais en train de faire. C'était difficile de s'accrocher à qui que ce soit car dès le début il y avait de gros écarts. J'ai un peu couru à l'aveugle en comptant mes tours, et c'était franchement long ! Dans le dernière tour Emma Ducreux qui était derrière moi depuis un moment me double en posant une petite attaque, mais je n'avais plus rien dans les jambes pour essayer de la suivre. Je termine mon 5000 en 20'34 à la montre. Je suis un peu déçue car même si je n'en attendais rien de particulier j'espérais illustrer les progrès que j'ai fait cet hiver sur le chrono, et ce n'est pas ce que j'ai fait. J'ai tout de même progressé d'un point de vue technique, ma foulée s'améliore petit à petit. Je suis sûre que ça va venir, mais il faut continuer et être patiente.

Je retiendrais beaucoup de positif de ce week-end, j'ai revu des filles sympa et j'ai appris à en connaître d'autres. J'ai vu Célia et j'ai rencontré ses parents. Je pense que je vais très bien m'entendre avec elle et qu'on a beaucoup de choses en commun...
J'ai hâte d'être au France de Duathlon !

 


19/03/2017

Premier duathlon de la saison

posté à 18h43

Le temps des enchaînements est revenu, et il faut commencer par les duathlons. Celui d'Aubagne sera le premier. Mais en ce dimanche 12 mars la météo n'était malheureusement pas au rendez-vous : il a suffisamment plu avant la course pour faire sortir tout le gras de la route, et la pluie a continué pendant la première course à pied. C'était aussi l'occasion pour moi de porter les couleurs et la trifonction du TCG 79 Parthenay pour la première fois !
J'ai géré sur la première à pied, en étant plutôt régulière, ce qui m'a permis de bien la vivre et d'arriver dans un bon état sur le vélo.
Par contre pas question de gérer en vélo, le but était d'appuyer du début à la fin. Je ne m'attendais pas à ce que la montée du Col de l'Ange soit si longue. Le parcours était très long pour un format S avec 29,5Km, et 500m de dénivelé positif. Mais c'est ça qui m'a plu !
Sur la dernière à pied j'ai eu du mal à partir vite, mais quand j'ai vu que j'avais beaucoup d'avance sur les filles derrière je me suis permis de rester sur mon allure. J'ai un petit peu attendu que ça passe et c'est passé vite.
J'ai bien vécu la course en général, surtout pour un duathlon. J'ai trouvé que j'avais progressé en course à pied puisque j'ai été beaucoup moins impactée par celle-ci. En vélo j'ai échappée aux nombreuses chutes et j'ai fait une très bonne montée (3e temps vélo féminin).
Je termine 4e femme, en 1h32 (oui ce duathlon était très long !). Je suis deuxième junior derrière Juliette Duquesne, alors j'aurais réussi à me qualifier au Championnat de France de Duathlon si j'avais été licenciée dans cette ligue. Juliette ayant gagné la course je me suis retrouvée première junior (pas de cumul) et j'ai eu la chance de gagner une étude posturale ! J'ai hâte de me servir de ce bon et de trouver une meilleure position sur mon vélo !

La saison commence bien !

 


05/03/2017

Premier 10Km route

posté à 19h27

Jamais je n’aurais cru il y a quelques années me retrouver au départ d’un 10Km, moi qui ne faisais que nager. Il y a eu du changement, c’est sûr ; et comme par hasard je me retrouve à faire mon premier 10Km à Berre, devant la piscine, là où j’ai appris à nager. Le but était surtout de découvrir la distance et la gestion qui correspond ; pour ne pas me retrouver perdue à Embrun, pour mon premier triathlon Courte Distance au mois d’août. Cette fois mon super kiné m’a posé un strap pour que je ne sois pas gênée par mon entorse. Cela fait maintenant quatre semaines que je me suis tordue la cheville, mais même si cela s’améliore, ce n’est pas totalement fini… J’ai donc du réduire le nombre et l’intensité des séances course à pied depuis mon retour du stage au Canet, mais comme je l’ai dit, je viens pour voir ce que je vaux sans forcément être préparée spécialement pour cette course.
Je connais bien les alentours de la piscine et je visualise facilement le parcours, il est plat et sur route. Après m’être échauffée je suis rassurée car je n’ai pas mal à la cheville. Je me place sur la ligne de départ et étonnamment j’ai le sourire ; étonnamment car ce n’est absolument pas ma discipline de prédilection et avant je n’aimais vraiment pas courir ! Mais maintenant si, et je suis contente de partir sur un 10Km !
Je pars vite sur les premiers kilomètres, mais je régule rapidement mon allure et reste constante. Je suis 3e femme dès le 2e kilomètre. Au demi-tour au niveau du 5eKm j’aperçois les femmes qui sont derrière moi, une d’elles me semble proche, j’essaye de relancer et d’accélérer. Bien que j’ai l’impression d’aller plus vite, mon allure reste la même. J’ai du mal entre le 8e et le 9e kilomètre mais je m’accroche pour garder ma troisième place, même si je ne sais absolument pas où est la 4e. Je donne tout dans la dernière ligne droite avant l’arrivée, je termine en 44’10, et je suis bien la 3e féminine.
Je suis contente de mon temps pour un premier 10Km, d’autant plus que je pense que j’aurais eu plus de caisse si j’avais pu mieux m’entrainer ces dernières semaines. Ce temps m’aurait permis de me qualifier au Championnat de France de cross si cette course avait été labellisée, ce qui me conforte dans l’idée que c’est plutôt pas mal pour un premier. J’ai vite vu qu’il ne fallait pas partir trop vite, et j’ai compris qu’un 10Km ça fait aussi mal dans le dos, les genoux et les articulations…
J’espère avoir l’entrainement nécessaire d’ici le mois d’août pour pouvoir encaisser l’enchainement des 40Km de vélo et du 10Km à pied ! Mais je ne m’inquiète pas, je vais travailler pour !

 




» Consulter les archives

RSS